Quelle isolation thermique

L'isolation thermique de la maison doit obéir à certains critères pour être efficace. Réalisée dans le cadre de travaux de rénovation, elle a pour objectif de réduire la consommation énergétique des foyers. Comment, la faire, à qui faire appel, quels sont les matériaux recommandés…? Cet article vous donne l'essentiel pour bien réaliser votre isolation thermique.

Comment réussir l'isolation thermique ?

La réalisation d'une isolation thermique diffère, selon qu'il s'agisse d'un mur, d'un plafond, d'un toit… Les murs, lorsque sont mal isolés, peuvent
occasionner une déperdition de chaleur de 16 à 25%. Ils peuvent être isolés, par l'extérieur ou par l'intérieur. Pour les constructions neuves, on recommande l'isolation d'intérieur, puisqu'elle permet d'aboutir à une maison basse consommation (BBC). Lorsqu'il s'agit d'une rénovation, le système isolant pourrait s'associer à un système de ventilation, afin de renouveler l'air intérieur.

Isolation thermique intérieure ou extérieure ?

Chacun des types d'isolation a ses avantages et ses inconvénients. L'isolation intérieure représente une solution économique, avec un rapport performance/prix plus avantageux. De plus, sa réalisation est très facile et adaptée aux maisons qui ont du caractère (anciennes maisons, particularités architecturales…). Toutefois, l'isolation intérieure a l'inconvénient de réduire la surface habitable. L'isolation thermique extérieure, quant à elle, convient à la rénovation des maisons individuelles. Elle offre plus de possibilités architecturales, tout en préservant l'espace intérieur. Elle représente aussi une solution 2 en 1, intégrant isolation thermique et acoustique. Son coût de réalisation peut, toutefois, être élevé.

Les matériaux d'isolation

Les laines minérales sont de plus en plus utilisées dans l'isolation des maisons. Elles offrent des qualités esthétiques remarquables et réduisent les risques de propagation d'incendie. On a également recours au polystyrène, comme matériau d'isolation. Il y a plusieurs familles de polystyrènes, toute d'origine organique : polystyrène expansé, extrudé, PUR… Parmi ceux-ci le polystyrène expansé est celui dont la pose est la plus aisée. Toutefois, soit installation doit être soigneusement faite, au risque de le rendre inefficace. Les isolants minces, comme leur nom l'indique, sont appréciés pour leur faible épaisseur. Montés en isolation d'intérieur, ils réduisent moins la surface habitable, en comparaison à leurs homologues.

Les aides à la pose d'isolants thermiques

Elles s'inscrivent dans le cadre des différentes initiatives étatiques de promotion de l'efficacité énergétique. Il peut s'agir de crédits d'impôts, de primes de réalisation, de prêts à taux réduit (ou nul), etc. Quel que soit le type de travaux, il est recommandé de recourir à une entreprise ou un artisan professionnel.

Quel type de chauffage choisir

Vous souhaitez installer ou changer votre chauffage domestique ? Trouvez ici un aperçu des différents modes de chauffage, le plus économiques, ainsi que les possibilités de financement.

Les différents modes de chauffages

On n'y pense pas très souvent, mais le premier système de chauffage domestique est l'isolation thermique. Bien réalisée, elle permet de créer une ambiance chaleureuse dans la maison. Les autres systèmes (radiateurs, plaques chauffantes…) ne viendront qu'en appoint. Parmi eux, il y a le chauffage électrique, moins cher à l'installation, mais moins économique, par rapport à la consommation. Il y a aussi les systèmes de chauffage dits « décentralisés ». Ceux-ci peuvent être couteux, aussi bien à l'installation qu'à l'utilisation. En effet, ils utilisent, selon les modèles, différentes sources d'énergie, dont : le fioul, le GPL et le gaz naturel. Parmi les technologies récentes de chauffage, il faut compter les pompes à chaleur. Elles peuvent compléter efficacement de systèmes utilisant des sources d'énergies renouvelables.

Quels sont les modes de chauffage les plus économiques

L'économie d'un mode de chauffage est à considérer, non pas du point de vue du prix d'achat/installation, mais de celui de son utilisation. Se basant sur le coût à l'utilisation, on peut dire que les chauffages écologiques sont les plus économiques. En utilisant, par exemple, l'énergie solaire, c'est jusqu'à 60% des besoins de la maison qui sont couverts. Le chauffage électrique à inertie est également un système économique. Il assure, même à l'arrêt, une diffusion de chaleur pendant un certain temps. Mode de chauffage assez élaboré, la géothermie est une énergie renouvelable et économique. Elle puise son énergie dans le sol et est perceptible lorsque les températures extérieures sont très basses. Le chauffage au bois (bûches traditionnelles, granulés, pellets) est également une très économique et écologique. Il vous suffira d'installer un poêle à bois ou une chaudière bois. Cet investissement est généralement rapidement rentabilisé.

Crédit d'impôt pour quels modes de chauffages ?

Il s'agit, essentiellement, des modes de chauffages économiques, faisant appel à des sources d'énergies renouvelables : solaire, géothermie, pompe à chaleur. D'autres modes, moins connus, permettent aussi de bénéficier de crédit d'impôt pour l'installation ; l'aérothermie fait partie de ces systèmes. Mais le solaire thermique demeure l'un des systèmes les plus courus, et bénéficiant de subventions notoires pour l'installation.